Finale des slaloms à Angerville le 4 et 5 septembre 2021

Automobile. Xavier Lemarchand, le roi du slalom
Xavier Lemarchand : "au début de la saison, j'ambitionnais de terminer dans le top 5. Finalement, tout s'est très bien mis en ordre."    Xavier Lemarchand
Bel article de la Manche Libre:
« Au départ de la dernière manche, j’étais quatrième. Le matin, j’étais même en dehors du top 5 ! » La journée du dimanche 5 septembre dernier a été rocambolesque pour Xavier Lemarchand. Le Caennais de 30 ans, originaire de Basly, est devenu champion de France de slalom automobile, en catégorie D/E, sur le circuit d’Angerville dans l’Essonne.
Ce titre est la récompense d’une passion de longue date. « Je suis dans le sport automobile depuis tout petit », se souvient Xavier. Petit, il suit son père sur les circuits d’auto-cross dans toute la Normandie. Adolescent, il monte à son tour derrière le volant dans les karts. Adulte, après s’être éloigné quelque temps des circuits, il y retourne il y a cinq ans dans la discipline du slalom. « Les pilotes s’affrontent sur un circuit sur plusieurs manches, durant lesquelles il faut faire le moins d’erreurs possibles pour obtenir le meilleur temps. »
« Je gagne le championnat avec deux petits dixièmes d’avance sur deux manches »
Les chicanes sont donc nombreuses pour pimenter le circuit. A la fin, seul le meilleur temps est retenu pour désigner le vainqueur – ou les deux meilleurs temps au championnat de France. La discipline demande évidemment « beaucoup d’agilité et de concentration », car tout se joue au dixième de seconde. « Je gagne le championnat avec deux petits dixièmes d’avance sur deux manches, illustre Xavier. On a gagné ce temps grâce à la mise au point parfaite du véhicule par l’équipe. »
Car par-dessus tout, le licencié de l’ASA Bocage, club automobile basé à Saint-Amand-Villages, pratique son sport grâce à l’ambiance familiale qui l’entoure. « La performance peut paraître individuelle, mais il y a toute une équipe pour bâtir le véhicule et m’accompagner en course. » Son équipe PX Racing est principalement constituée de sa famille. Son père et son frère s’occupent notamment de la maintenance et du développement de son véhicule. « Tout seul, je ne ferai même pas de slalom. Et en Normandie, les pilotes de mon âge sont aussi entourés par des équipes familiales. » Son entourage le pousse ainsi à toujours plus d’exigence. « Physiquement, je me suis remis à un entraînement sportif régulier l’an dernier. J’ai vite senti la différence au volant. Mentalement, je fais de la méditation avec ma compagne. Cela me permet d’augmenter ma concentration et de diminuer l’effet de la pression, en course comme dans mon quotidien. »
En dehors des circuits, Xavier est un indépendant dans le conseil en investissement immobilier. S’il bénéficie de quelques sponsors, une grande partie de l’investissement dans sa passion est à ses frais.
Le coût d’une saison lui revient entre 5 000 et 7 500 euros. « Il y a le logement quand on se déplace dans d’autres régions, l’essence, les trains de pneus neufs… » Et les sources de revenus sont rares. Son titre ne lui a par exemple pas rapporté de primes. « Je ne cours pas pour l’argent, balaye-t-il rapidement. Quand on est passionné, on dépense souvent plus qu’on gagne d’argent. »
La course au progrès
Après un titre de champion de France, que Xavier peut-il espérer de mieux ? Faute de compétitions plus élevées, le Normand se fixe un autre challenge : gagner avec un autre véhicule. « Nous avons vendu la Formule Renault que j’avais depuis 5 ans. C’était dur sentimentalement, mais elle manquait de puissance. Le niveau en Normandie est relevé et créé une vraie émulation. On est obligés de progresser constamment ». Le champion se donne le temps pour repartir : il ne participera pas au slalom régional de Villedieu les 25 et 26 septembre, ni à celui de Lessay en octobre. « Une fois au volant, je vais avoir besoin de quelques courses pour m’adapter à la nouvelle voiture. Pour réussir, il ne faut faire qu’un avec son véhicule. »

L’Asa du Bocage félicite ses Champions  de la coupe de France de la finale des Slaloms à Angerville

D/E Xavier Lemarchand

N/FN Charles Durey

1ère Féminine Stéphanie Billault

Peut être une image de 6 personnes, y compris Philippe Leredde, personnes debout et plein air

 Charles DUREY     1 Gr N/FN  –  1 FN3

 Thibaut LEMOINE    7 Gr D/E –  6 D/E 5S

 Xavier LEMARCHAND   1 Gr D/E –  1 D/E7

  Mickaël HIRARD  9 Gr N/FN  – 3 FN2

 Yann SAUVEY    14 Gr CM/CNF/CN  –  4 CNF2

 Stéphane MICHEL   9 Gr CM/CNF/CN  – 7 CM

Stéphanie BILLAULT   1ére féminine  24 Gr D/E  –  7 D/E1

Pierre BANDRAC    9 Gr A/FA  – 4 FA2

Peut être une image de 9 personnes et personnes debout

Peut être une image de 2 personnes et personnes debout

Peut être une image de Stéphanie Billault et position debout

Peut être une image de Thibaut Lemoine et position debout

Peut être une image de 1 personne, position debout et plein air

Peut être une image de 1 personne, position debout et plein airPeut être une image de Patricia Sauvey et position deboutPeut être une image de une personne ou plus et personnes deboutPeut être une image de 1 personne, position debout et plein air

Classement Finale

https://www.ffsa.org/live?course=33636166&fbclid=IwAR0vwzLF5Bhx3X5Jmttc0pMSadesgJ7eCV588NVdIt9XXilOho6TcMzz4J4

liste des engagés FINALE SLALOMS 2021

FÉLICITATIONS AUX  8 PARTICIPANTS de l’Asa du Bocage

A LA FINALE DE LA COUPE DE FRANCE DES SLALOMS 2021

à ANGERVILLE en Région Île de France les 4 et 5 Septembre

1 – Charles DUREY 1314

2 – Thibaut LEMOINE 1314

5 – Xavier LEMARCHAND 1314

8 – Mickaël HIRARD 1314

9 – Yann SAUVEY 1314

11 – Stéphane MICHEL 1314

Stéphanie BILLAULT 1314 féminine

Pierre BANDRAC 1314 1er jeune

ASA MEULUN

https://www.finaledesslaloms2021.com/?fbclid=IwAR3V8Xqw7QhMmrL3QwtRvOoolhh3HGk7zlevptq_ExEG9WuoTBtc1SxDcq0

Peut être une image de route